mercredi 24 avril 2019 - 04:25 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Madiha de Mossoul au Kurdistan irakien

Le 06/04/2019 | Par | Catégorie: SOCIÉTÉ



image_pdfimage_print
logoelisecare

Madiha, jeune survivante de 13 ans

 

Madiha n’a plus ni ses parents, ni ses sœurs. C’est en août 2014 que son destin a basculé, lorsque les troupes de l’État islamique ont fondu sur Sinjar, une ville située dans le nord-ouest de l’Irak. Les hommes étaient massacrés, les femmes et les enfants triés puis vendus.
Madiha et sa mère se sont retrouvées dans un gymnase, à Tal Afar. C’était un marché aux esclaves. Elles étaient nues, dans une cage. Madiha est âgée de 9 ans quand elle est séparée de sa mère, qu’elle ne reverra jamais. La fillette sera vendue, puis revendue des dizaines de fois comme esclave sexuelle, parfois au prix d’un paquet de cigarettes. Elle sera violée, torturée avec des câbles électriques, mutilée. Trimballée entre Mossoul et Raqqa, Madiha va devenir le fantôme d’elle-même, suicidaire. 

Madiha est prise en charge par l’équipe Elisecare depuis sa libération l’an dernier. Depuis, elle sourit peu à peu à la vie, a repris l’école et s’est fait la promesse de devenir médecin.

Madiha n'est pas seule, des milliers d'orphelins à Mossoul ont besoin de notre aide.

 

Votre soutien et générosité sont indispensables pour toucher le plus grand nombre de victimes. 
Engageons nous envers les enfants des rues de Mossoul ! 

source : EliseCare

 

 

 
Mossoul :

"dans les archives du ministère tsariste des Affaires étrangères, d’un

document secret qui, rendu rapidement public, faisait état, comme

nous l’indique William Engdahl, d’un… « plan des grandes

puissances [la Grande-Bretagne et la France] visant au dépeçage de

l’ensemble de

l’Empire ottoman après la guerre, pour en distribuer les meilleures

parts aux vainqueurs. Le détail en avait été mis au point en février

1916 et secrètement ratifié par les gouvernements respectifs en mai

1916. Le monde dans son ensemble ne savait rien de cette occulte

diplomatie de guerre. »

Selon le même auteur, ce document, préparé du côté britannique par sir

Mark Sykes, le conseil en Affaires orientales du secrétaire d’État à la

guerre, lord Kitchener… « prévoyait de garantir l’assentiment français face à un détournement massif des forces britanniques…

source : Réseau International



Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !