dimanche 22 octobre 2017 - 06:42 | Paris
ArmenianEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

La « Gazelle » électrique est française

Le 11/10/2017 | Par | Catégorie: HIGH-TECH


image_pdfimage_print

Gaël Lavaud, un ingénieur en mécanique , a créé sa propre marque automobile.

Il veut rendre ses véhicules plus économiques. Facilement assemblable, la Gazelle peut être produite près des clients, dans des micro-usines.

L'ingénieur en mécanique, passé chez Renault, a décidé de mettre au régime les voitures.

Il a lancé en 2014 sa propre marque: Gazelle Tech. 

«J'ai réalisé un jour qu'il était ridicule d'utiliser un véhicule de 1200 kilos pour transporter une personne qui en fait 80. Il est possible de réduire fortement l'impact de nos déplacements en allégeant les véhicules».

D'une tonne et demi en moyenne pour la citadine électrique , à 500 kilos pour la petite Gazelle, dont le premier prototype a donné satisfaction.

Cette dernière a supprimé l'acier pour des matériaux composites car «3/4 de la consommation dépend du poids», dit Gael. «La version électrique est conçue pour des déplacements locaux. Elle atteint 100 km/h et permet de parcourir 180 kilomètres avec une recharge de 4h sur une prise classique, soit environ 1 euro», s'enorgueillit Gaël Lavaud . Il n'y a pas de système location de batterie: en 5 ans, le constructeur promet une économie de 15%  par rapport à ses concurrents. Le prix du véhicule n'est pas arrêté, mais il faudra 15.000 € mini .

La sécurité. «La tenue de route n'es tpas liée au poids, rassure Gaël Lavaud. Les matériaux composites permettent d'absorber cinq fois plus d'énergie par kilo que l'acier». Gael Lavaud a fait une thèse en mécanique, sur l'optimisation des véhicules en crash.

 



Tags: , , , , , , , , , , , ,
Nouvel Hay Magazine sur Facebook Nouvel Hay Magazine sur Twitter Nouvel Hay Magazine sur Google+ Welcome to NHM TV !